Un peu d’histoire

Historique et évolution  

Par son étymologie (du Grec kinêsis, « le mouvement » et logos, « la parole » , la kinésiologie évoque l’étude du corps et du mouvement.
Mais elle est bien plus que cela.

La kinésiologie vient des États-Unis. Le terme kinésiologie fait référence à plusieurs approches, plusieurs courants qui ont tous en commun une technique de base fondamentale : le test musculaire manuel de précision.

C’est en 1964 que le chiropracteur américain, le Dr George Goodheart, dans le cadre de la kinésiologie appliquée, démontre l’interaction entre le stress et le tonus musculaire, mettant en évidence que chaque fois que quelque chose nous perturbe sur le plan structurel, biochimique ou émotionnel, notre tonus musculaire est modifié. Il crée un outil de base, qui demeurera la pierre angulaire de son travail : « le test musculaire », qui permet de repérer ces déséquilibres corporels. Il montre également que différentes techniques et méthodes permettent de diminuer le stress et d’améliorer les performances.

Suite à ces recherches, de nombreuses techniques seront mises au point.

En 1970, son élève, le Dr John Thie, met à la disposition des familles une technique utilisable par tous en créant le « Touch For Health » (TFH) ou « La Santé par le Toucher », pour le domaine de l’éducation à la santé.

Gordon Stokes, collaborateur de John Thie dès 1973, a été directeur de la formation en Santé par le Toucher pendant 12 ans. Peu à peu, il découvre des outils qui permettent de diminuer en profondeur le stress. Il élargit ensuite ses recherches, qui deviendront le Three In One Concepts® ou Concepts 3 en 1, avec des techniques complémentaires, laissant une place importante aux émotions, afin de rééquilibrer nos blocages et d’intégrer corps-mental-esprit.

Daniel Whiteside, dès 1960, devient son associé. Il apporte à la kinésiologie une technique d’observation, dite  structure/fonction.

Les concepts et techniques développés par G. Stokes et et D. Whiteside nous aident à comprendre le pourquoi de notre manière de vivre et de réagir, et à apprendre comment mieux en gérer les conséquences.
Le domaine des émotions reste au centre de cette approche.

Les Concepts 3 en 1 s’avèrent être un excellent outil pour la compréhension de soi-même et des autres. Différentes kinésiologies spécialisées se sont ensuite souvent inspirées de ces travaux.

En 1983, le Three In One Concepts® devient public.

Mais dès les années 1960, le Dr Paul Dennisson, enseignant, travaille dans le domaine de l’éducation et de l’apprentissage. En 1981, il élabore, avec Gail Dennisson, l’Éducation Kinesthésique et publie son premier livre. Cette méthode s’avère efficace, et se donne pour objectif de transformer l’apprentissage en plaisir d’apprendre.

Mon approche kinésiologique s’inspire largement des travaux de Paul et Gail Dennisson.

 

⊕ Vous aimez ? Suivez-moi ! 

Enregistrer